Accueil » Blog » Organisation et vie pratique » Visa pour l’étranger : pour quels pays, à quel prix et où le faire ?

Visa pour l’étranger : pour quels pays, à quel prix et où le faire ?

visa

S’ouvrir au monde, s’imprégner de nouvelles cultures et multiplier les rencontres, voilà les motivations qui animent les voyageurs avides d’exotisme. Avant de profiter d’aventures palpitantes, vous devez faire face aux procédures administratives complexes, dont l’obtention du visa. À travers ces paragraphes, levons le voile sur ce document, son utilité, ses typologies, ses contraintes et ses formalités d’usage.

En quoi un visa consiste-t-il ?

Le visa atteste votre droit d’entrée dans un pays étranger. Revêtant la forme d’une vignette autocollante ou d’un cachet, il se colle à votre passeport. Son objectif est de collecter et centraliser vos informations de voyage auprès des autorités.

Le document administratif indique la date de délivrance, la durée du séjour, la durée de validité et la raison du voyage. En fonction de l’entité émettrice, le document précise même le territoire concerné (le département ou la collectivité d’outre-mer dans le cas d’un voyage en France).

La sécurité est la principale raison de son usage. En effet, les autorités souhaitent contrôler les entrées et les sorties sur leur territoire. La mesure garantit la stabilité économique et la sécurité sociale.

Quelles sont les différentes catégories de visa ?

Les visas appartiennent à deux grandes familles, selon la durée du voyage : le visa de court séjour et le visa de long séjour. Le visa de court séjour vous accorde un délai inférieur à 3 mois pour circuler sur le territoire, contre un délai supérieur à 3 mois pour un visa de long séjour.

Pratique courante dans certains pays comme l’Inde, le visa à l’arrivée est acheté à l’aéroport d’arrivée par monnaie locale ou par carte bancaire.

Le visa classique est fourni par le consulat ou l’ambassade du pays d’accueil. Il est toujours d’actualité dans les pays du continent asiatique et du continent africain. Aux États-Unis, au Canada, en France et en Australie, le format habituel a pourtant laissé place au visa électronique. L’e-visa est disponible en ligne, dans les sites officiels des autorités publiques.

Pour finir, le PVT (Permis de Vacances Travail ou working holiday visa) donne l’autorisation aux étrangers de travailler dans le pays de destination pendant 2 ans.

Comment faire pour obtenir un visa ?

La première solution est de solliciter l’aide d’une agence de visa comme Rapidevisa. Intermédiaire entre le demandeur et les autorités compétentes, elle assure les formalités administratives et vous aide à obtenir votre visa en un temps record sans avoir besoin de se déplacer à l’ambassade ou au consulat.

L’autre option consiste à réaliser la demande par vos propres moyens. Vous devez rassembler :

  • un formulaire de demande de visa à remplir ;
  • une photo d’identité ;
  • un certificat d’assurance voyage ;
  • un certificat de vaccination ;
  • une copie dupliquée de votre passeport ;
  • un justificatif de domicile ;
  • vos billets de voyage (train, bus ou avion) ;
  • un justificatif de ressource ;
  • une autorisation de sortie et une copie du livret de famille pour les mineurs.

Le prix du visa dépend du pays d’hôte.

Dans quels pays le visa est-il obligatoire ?

Si certains pays se contentent d’un passeport en cours de validité, d’autres exigent un visa comme :

  • l’Afghanistan ;
  • l’Azerbaïdjan ;
  • l’Angola ;
  • le Bénin ;
  • le Bhoutan ;
  • le Cap-Vert ;
  • la République centrafricaine ;
  • les Comores ;
  • Cuba ;
  • Djibouti ;
  • la Mauritanie ;
  • le Pakistan ;
  • la Sierra Leone ;
  • le Turkménistan ;
  • le Yémen ;
  • la RDC ;
  • la Corée du Nord ;
  • la Côte d’Ivoire.

En règle générale, un déplacement hors de l’espace Schengen, de l’Union européenne ou de la partie caraïbe des Pays-Bas nécessite un visa. Quelques exceptions s’appliquent aux ressortissants français qui voyagent en Asie de l’Est, en Asie du Sud-Est, dans le sud de l’Afrique et en Amérique latine. Ils sont dispensés de présenter un visa s’ils sont en possession d’un passeport.

Quelles sont les modalités de visa pour les mineurs ?

Un mineur scolarisé qui suit un cursus scolaire de plus de 3 mois doit justifier d’un visa de longs séjours. Le document lui attribue une liberté de circuler et de suivre sa formation sur le territoire jusqu’à l’expiration du visa. Les étudiants de plus de 18 ans doivent demander le titre de séjour.

Dans le cadre des études sur le sol européen, le visa est inutile. Néanmoins, l’étudiant doit disposer d’un Document de Circulation pour Étranger Mineur (DCEM).

Quelle est la durée de validité d’un visa ?

La durée de validité du visa oscille entre 3 à 6 mois. Chaque voyage est tenu de se conformer à la durée légale de séjour, au risque de subir des pénalités financières, c’est-à-dire, une amende forfaitaire par jour de dépassement. Dans le pire des cas, il encourt une interdiction de pénétrer le territoire.

La prolongation de votre séjour est envisageable dans certains pays. Vous devez alors vous diriger vers un bureau de l’immigration avant l’expiration du visa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *